© 2018 by GUO GAN. 

  • Facebook
  • YouTube
  • Spotify
  • Twitter

Guo gan, le roi de la vièle chinoise

July 2, 2011

Ce dimanche, les amateurs de musique pourront assister au concert de Louis Chedid, célèbre auteur-compositeur interprète français. En avant-première, il sera précédé d’une petite perle, peut-être moins connue mais qui mérite assurément le détour. En effet, le festival « Là-haut sur la colline » a convié le musicien chinois Guo Gan à se produire sous le grand chapiteau étoilé. Il était déjà hier à Sion pour animer des ateliers et réaliser des démonstrations avec beaucoup de disponibilité. Cet artiste né en Chine à Shenyang, joue de la vièle chinoise avec une dextérité incroyable.

 

Cet instrument à deux cordes prénommé erhu se pratique avec un archet et produit des sons tout à fait mélodieux. Ce musicien professionnel discret a commencé l’apprentissage de la vièle chinoise à 3 ans, grâce à l’enseignement de son père, Guo Junming, célèbre joueur de erhu. Il s’est ensuite pris de passion pour l’instrument qu’il pratique désormais à toutes les sauces. En 1991, Guo Gan a terminé avec succès ses études au conservatoire de musique de Shenyang, et obtenu en même temps une licence de littérature. Pendant ses études, il s’est spécialisé dans les instruments à percussions, et a constitué un ensemble musical de vièles, ainsi qu’un ensemble de percussions jazz.

 

En 1992, il a obtenu le premier prix du concours de musique traditionnelle de la province du Liaoning. Après un passage dans la compagnie de théâtre et de danse du Liaoning, il est entré au Conservatoire de musique de la province du Liaoning comme professeur de erhu et de percussions et, a participé à la création du groupe de musique jazz « GYQ », très célèbre en Chine. En 2001, il est arrivé à Paris, à l’École Nationale de Musique, pour suivre une formation en percussions jazz, tout en enseignant et en donnant des concerts. Il a rencontré le compositeur de musiques de film, Gabriel Yared, avec lequel il a travaillé pour la musique du film « l’Idole », puis enregistré un CD et un DVD.

 

Il a pu se produire en concert dans de nombreux pays et participer à la soirée d’ouverture du 55 e festival de Cannes en tant que soliste de erhu. Il a aussi réalisé la musique du film « Le premier cri » et joué avec Didier Lockwood, et le pianiste Lang-Lang. Un artiste à part à découvrir absolument.

 

S.L.03/07/2011 .

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Guogan is awarded "Chevalier des Arts et des Lettres"

April 22, 2016

1/1
Please reload

Recent Posts

August 14, 2013

Please reload

Archive
Please reload